Format du fichier TAL (SIC version 4.33)

Le fichier .TAL est un fichier texte décrivant l’ensemble des informations nécessaires à EDITAL et à TALWEG pour les anciennes versions de SIC 4.33 ou antérieures. Ces fichiers peuvent être importés et/ou exporté à partir de SIC versions 5 et ultérieures. C’est pour cette raison que ce format, devenu obsolète est néanmoins décrit.

Sa structure est hiérarchisée en ce qui concerne l’ordre et la nature des informations, et comprend les parties suivantes, obligatoirement dans cet ordre :

  • Description du réseau
  • Description des noeuds du réseau
  • Description des biefs du réseau & Description des sections du bief
  • Description des branches.

Chaque partie comprend un certain nombre d’éléments, dont la structure de stockage est organisée en lignes. Le premier caractère de la ligne identifie le type de ligne, donc l’élément auquel la ligne se rapporte. Dans cette version du logiciel, les caractères suivants sont "réservés" :

 ! identifie un réseau
$ identifie un noeud
# identifie un bief
N identifie une section
% identifie une branche
* identifie une ligne commentaire
+ identifie une ligne suite.

Attention !
Dans les descriptions suivantes, chaque virgule est traduite en un caractère espace dans le fichier, et chaque ligne est terminée par un retour chariot (caractère ’\r\n en c).

Description du réseau (1 ligne)

’ !’, titre, version, cohérence
au format : A1, A40, F5.2, I1
où :
version est la version d’EDITAL,
cohérence vaut 1 si le réseau est cohérent et 0 sinon.

Nota Bene : TALWEG pourrait tester "cohérence" pour analyser ou non le réseau ! Pour l’instant il re-vérifie systématiquement la cohérence.

Description d’un noeud

’$’, nom, x, y, cohérence
au format : A1, A6, I5, I5, I1
où :
x et y sont les coordonnées en pixels du noeud,
cohérence vaut 1 ou 0 si le noeud est cohérent et 0 sinon (toujours 1 pour cette version).

Description d’un bief (2 lignes + les sections du bief)

1ère ligne

’#’, nom branche, nom noeud amont, nom noeud aval, pas, sin, aff, nom
au format : A1, A8, A6, A6, I5, F5.3, I1, A40
où :
pas est le pas de calcul
sin est la sinuosité du bief = rapport de la longueur du lit moyen du bief / longueur du lit mineur du bief (entre 0 et 1).
aff est un paramètre qui vaut 0 par défaut et 1 si l’on veut que toutes les sections de calcul de ce bief soient stockées sur le fichier résultat en régime transitoire (.RES). Cela permet d’avoir une plus grande précision dans la présentation des résultats en régime transitoire. C’est une nouveauté des versions à partir de la 3.3.

Nota Bene : dans l’ancienne version SIC 2.1 un signe - peut apparaître en 2ème colonne si le bief a été inversé. Cette particularité a disparu dans les fichiers des versions postérieures à 3.0. Maintenant le bief inversé est stocké de la même manière qu’un bief normal, avec ses vrais noeuds amont et aval.

2ème ligne

’+’, numéro noeud amont, numéro noeud aval, x, y, cohérence
au format : A1, I5, I5, I5, I5, I1
où : numéro noeud est l’indice d’apparition du noeud dans la liste des noeuds qui précède,
x et y sont les coordonnées du "point milieu" du bief en pixels,
cohérence vaut 1 ou 0 si le bief est cohérent et 0 sinon.

Description d’une section (nombre de lignes variables)

1ère ligne

’N’, nom, abscisse, type, singulière, display, cohérence
au format : A1, A14, F8.1, A1, A1, A1, I1
où :
abscisse est l’abscisse de la section,
type vaut :
C si la section est Circulaire
D si la section est Dalot
R si la section est Rectangulaire
P si la section est Puissance
T si la section est Triangulaire ou Trapézoïdale
L si la section est Largeur-cote
A si la section est Abscisse-cote

Le nombre de lignes dépend du type de section :

pour les sections paramétrées, le nombre de lignes est de 2,

pour les sections largeur-cote et abscisse-cote, le nombre de ligne est :
4+2*(nombre de points-1)/8
(sauf si aucun point auquel cas il n’y a que 2 lignes).

2ème ligne et suivantes

La deuxième ligne (et les lignes suivantes éventuelles) dépendent du type de section.

Section Circulaire
’+’, cote fond, cote berge, rayon, cote de débordement des lits mineur - moyen
au format : A1, F7.2, F7.2, F7.2, 7X, F7.2

Section Rectangulaire
’+’, cote fond, cote berge, largeur, cote de débordement des lits mineur - moyen
au format : A1, F7.2, F7.2, F7.2, 7X, F7.2

Section Dalot ou Trapézoïdale (ou Triangulaire)
’+’, cote fond, cote berge, largeur, fruit, cote de débordement des lits mineur - moyen
au format : A1, F7.2, F7.2, F7.2, F7.2, F7.2

Section Puissance
’+’, cote fond, cote berge, largeur, coefficient, cote de débordement des lits mineur - moyen
au format : A1, F7.2, F7.2, F7.2, F7.2, F7.2

Section Abscisse-cote et Largeur-cote
2ème ligne
’+’, référence élévation, cote de débordement des lits mineur - moyen

au format : A1, F7.2, F7.2

lignes suivantes (par paires) (tant qu’il y a des points)
’+’, (abscisse ou largeur [I] I = 1 à 8)
’+’, (cote [I] I = 1 à 8)
au format : 1A, (F7.2), x 8

Description d’une branche

1ère ligne

’%’, nom, couleur, cohérence
au format : A1, A8, I10, I1
où :
couleur est la couleur RGB de la branche
cohérence vaut 1 si la branche est cohérente et 0 sinon.

Le nombre de lignes dépend du nombre de biefs que contient la branche. Il vaut :
2 + (nombre de biefs - 1)/12
si la branche comporte au moins un bief et 1 sinon.

Chaque ligne suivante est composée de :
’+’ (numéro du bief I = 1 à 12)
au format : (A1, (I5), x 12)
où :
numéro du bief est l’ordre d’apparition du bief dans le fichier EDITAL.