Les conditions aux limites

Les prises sont obligatoirement pourvues d’une condition aux limites. Les conditions aux limites disponibles sont :

  • Débit imposé (Pompe) : Q(t)
  • Cote fixe : Z(t)
  • Débit fonction de la cote (tabulée) : Q(Z) (ou plutôt Z(Q))
  • Fonction Q puissance alpha : Q(t)=Q_{ref} [(Z(t)-Z_{0})/(Z_{ref}-Z_{0})]^{\alpha}

Les nœuds amont et aval sont considérés également comme des endroits où il faut définir des "prises", qui seront utilisées comme conditions aux limites dans les algorithmes de calcul hydraulique. La terminologie peut sembler abusive mais il faut bien choisir un terme générique. Cela est défendable, dans le sens où ce sont les points qui permettent d’injecter ou retirer du débit dans le réseau hydraulique, aussi bien aux nœuds amont et aval, qu’aux nœuds intermédiaires.

Les conditions aux nœuds amont et aval peuvent être choisis dans cette liste.

Toutes les combinaisons sont possibles en régime transitoire.

Quelques combinaisons sont impossibles en régime permanent : Q(t) à l’amont et à l’aval. En effet dans ce cas soit il n’y a pas de solution, soit il y a une infinité de solutions. La configuration la plus classique est Q(t) à l’amont et Q(Z) à l’aval. Les autres options qui n’indiquent pas le débit à l’amont de manière explicite impliqueront des itérations du programme de calcul Fluvia afin de trouver le débit qui satisfait la conditions amont choisie.